Introduction

Caractérisées par des conditions écologiques des plus âpres et des plus hostiles aux êtres vivants, les régions arides et désertiques présentent partout des espaces où la vie est présente, sous des formes végétales et animales admirablement adaptées pour y survivre et s’y développer. Malgré cette « hostilité » du milieu spécifique à ces régions, il existe des habitats caractérisés par la présence d’espèces arborescentes et arbustives.

Les habitats constituent autant de refuges qui vont jusqu'à permettre aux organismes végétaux la meilleure réussite que l'on puisse attendre dans un tel contexte écologique : l’existence de communautés végétales dotées de structure pluristrate complexe, même si la densité des peuplements arborescents et forestiers est relativement faible (abstraction faite du cas particulier des palmeraies), et les superficies couvertes sont insignifiantes par rapport aux étendues de ces régions (photo 1). Cette faiblesse de la densité et la réduction des superficies est souvent le résultat des actions humaines (photo 2) et non du fait de la capacité des espèces à coloniser le milieu (photo 3).Cette structure de la végétation correspond, en fait, à l'expression d'une combinaison de deux communautés végétales, chacune soumise à un déterminisme propre, une communauté « permanente », constituée des seules vivaces et l'autre « temporaire » (acheb) à base de thérophytes.

Certes, le nombre des espèces phanérophytes arbustives et arborescentes est limité. Mais les arbres sahariens ont d'autres mérites que celui de l’exploitation à caractère économique. Dans les régions arides et sahariennes l’arbre possède une valeur inestimable : au-delà de la valeur d'un témoignage du passé, il constitue pour l’avenir une ressource qui ne peut et ne doit être appréciée qu’à l’aune de la « connaissance scientifique ». En effet, par sa signification biogéographique, son mode d’adaptation, il intéresse le botaniste, le biologiste l’historien et le géographe. L' arbre représente la mémoire vivante dans toutes ces régions.


Photo 1: Répartition clairsemée et couvert arboré (Pistachier de l'Atlas)


Photo 2: Sujet d'Acacia mutilé


Photo 3: Germination d'Acacia sur un sol squelettique

Les bulletins

    Extra Image

Extra Image

    Extra Image