Définition

En vue de faciliter sur le terrain son identification, l’habitat est défini par un ensemble, de caractères diagnostiques (abiotiques et biotiques) opérationnels, correspondant aux 3 composantes suivantes :

Une composante abiotique relative aux facteurs écologiques stationnels discriminants d’ordre climatique et édaphique. Cette composante permet de définir et de caractériser le contexte écologique de référence de chaque type d’habitat (ci-contre : contexte édaphique de Dayet Tiour asséchée).

une composante biotique végétale représentée par la flore et les communautés végétales qui sont déterminées par le contexte écologique de référence, défini par les cadres géographique, géologique, climatique, bioclimatique et biogéographique. Cette composante biotique, véritable « réactif » du contexte écologique, permet l’identification de l’habitat, aide à en préciser les limites et à caractériser son aire de répartition sur le terrain (ci-contre : Daya à bétoum, Mergueb, M’sila).

une composante biotique représentée par la faune inféodée, aux deux composantes précédentes. A ce propos, il y a lieu d’observer que s'il est relativement facile de positionner des végétaux au sein d’un type d’habitat, il n'en est pas de même pour les espèces animales

Les bulletins

    Extra Image

Extra Image

    Extra Image