Les sebkhas et chotts

Les habitats arides et sahariens (Sahara Nord-occidental) qui se caractérisent par un substrat salin et gypso-salin occupent de faibles superficies. Ce type d’habitats correspond à des dépressions connues sous le nom de chott (ex : Chott el Hodna entre M’sila et Bou-Saada), de Sebkha (Sebkha de Tindouf) et même de zahrez (Zahez chergui dans la région de Djelfa)

Ce sont des dépressions en forme de cuvettes, périodiquement inondées, dans lesquelles se produit une accumulation de sel. Elles fonctionnent comme des bacs d’évaporation, qui après assèchement, laissent apparaître une couche de sel dont la concentration est maximale au centre et va en décroissant vers la périphérie, d’où une composition de la végétation en fonction du degré de salinité.

La végétation est dominée par diverses halophytes crassulescentes et pérennes de la famille des Chénopodiacées, se développant en auréole autour de la bordure (« chott » en Langue arabe) de la dépression dont le centre (sebkha) constitue un sol nu (salinité maximale).

Les principales espèces caractéristiques sont des chamaephytes crassulescents :

Atriplex halimus, Limonium pruinosum, Arthrocnemum indicum, Halocnemum strobilaceum, Salicornia arabica, Salsola vermiculata, Suaeda mollis, Zygophyllum album.


Sels cristalisés au fond d'une sebkha

 

 
 Etendue de sel aprés évaporation de l'eau


Végétation halophile des bordures de chotts


 Dayat Tyour asséchée (Garat Lahbassa)


 

 

 Etendue de sel aprés évaporation de l'eau


Végétation halophile des bordures de chotts


 Dayat Tyour asséchée (Garat Lahbassa)


 

 

 Etendue de sel aprés évaporation de l'eau


Végétation halophile des bordures de chotts


 Dayat Tyour asséchée (Garat Lahbassa)


 
 Etendue de sel aprés évaporation de l'eau


Végétation halophile des bordures de chotts


 Dayat Tyour asséchée (Garat Lahbassa)


 

Les bulletins

    Extra Image

Extra Image

    Extra Image