Le reg

Le reg se présente comme une immense plaine caillouteuse balayée par le vent et où s’étalent des graviers arrondis ou anguleux mêlés de limons et d’argiles. Sur le plan biologique et particulièrement pendant la longue période sèche, le reg constitue l’habitat saharien le plus pauvre.

Au Sahara nord-occidental, le reg est caractérisé par une végétation éparse, constituée par Fredolia aretioides (Chenopodiaceae endémique du Sahara) qui occupe la majeure partie du reg. Cette plante, désignée localement par le terme de «degâa» a été nommée «chou-fleur de Bou Hamama ou chou-fleur du désert».

Pendant la période sèche, le reg est uniquement représenté par un faciès à Fredolia aretioides. Cette plante, récoltée pour la première fois en 1848 dans la région de Touggourt, par PRAX, botaniste membre d’une « commission chargée de l’exploration scientifique de l’Algérie », a été répertoriée par COSSON en 1862 sous le nom de Fredolia aretioides.


Aspect estival du reg à Fredolia aretioides (Région d'Abadla)


Fredolia aretioides (détail)

Les bulletins

    Extra Image

Extra Image

    Extra Image